Il y a 70 ans - Le Jazz débarquait !

Glenn Miller Army Air Force Band

Le 6 juin 1944, les GI's qui débarquaient sur les plages de Normandie ne transportaient pas que les armes de la libération. Ils emportaient aussi le Jazz dans leurs bagages. Déja, pendant le 1er conflit mondial, le chef d'orchestre Jim Europe avait été chargé, en 1917, de former l'orchestre du 15e régiment d'infanterie de la garde nationale de l'état de New York. A sa tête, il avait rencontré un immense succès dans toute la France. Après l'entrée en guerre des Etats Unis, en 1941, les Jazzmen vont s'illustrer aux côtés des troupes. En premier lieu, bien sûr, Glenn Miller. En 1942, il s'engage dans l'armée de l'air et donne plus de 800 concerts avec son "Glenn Miller Army Air Force Band". Le 15 décembre 1944, il quitte l'Angleterre pour se produire à Paris, à l'Olympia. L'avion n'arrivera malheureusement jamais.

Artie Shaw Navy Reserve Band 501 - Wellington - New Zealand 1943

Artie Shaw choisit lui l'US Navy pour s'engager en 1942. Pendant l'année 1943, il se produit devant les troupes dans le Pacifique sud, avec son "Navy Reserve Band 501". Il est démobilisé en 1944 pour raisons de santé. Toujours en 1942, le pianiste Dave Brubeck, âgé de 22 ans, est recruté par l'armée. Le 6 juin 1944, il débarque à Omaha Beach puis rejoint la 3e armée du Général Patton. Il monte un orchestre de 18 musiciens et suit l'armée alliée jusqu'à la jonction avec les troupes Russes. S'inspirant du roulement des chars sur le pont métallique construit sur le Rhin, il compose "We Crossed The Rhine". Démobilisé en 1946, il reste en france pour étudier avec le compositeur Darius Milhaud.

Dave Brubeck And The Wolf Pack Band

Pendant ces années, le répertoire Américain s'est enrichit de nombreuses compositions directement inspirées par le conflit. On peut citer "He's 1-A In The Army And He's A-1 In My Heart" par le Harry James Orchestra avec l'excellente Helen Forrest (Vocals), le "G I Stomp" de Count Basie, "D Day" de Nat King Cole ou encore "Swing Out To Victory" de Fats Waller. Enfin, il faut également citer d'autres musiciens qui ont débarqué en Normandie. Le chanteur John Hendricks, le pianiste John Lewis et le batteur Kenny Clarke. On en a peu parlé mais il est vrai qu'à l'époque, la ségrégation raciale sévissait encore. D'ailleurs, le slogan des activistes noirs était éloquent : "La démocratie pour les peuples Euopéens et l'égalité raciale pour les Américains".

"Il n'y a pas d'expression plus sincère de la liberté que la musique".

Glenn Miller

Disques

Sonny ROLLINS / Road Shows Volume 3

Troisième volume de cette série consacrée aux enregistrements "Live" de Sonny Rollins. Celui-ci nous promène de Saitama au Japon en 2001, à Marseille en 2012, en passant par St Louis (Missouri), Toulouse et Marciac. Tous ceux qui n'ont pas eu le bonheur de voir "Colossus" sur scène pourront se faire une petite idée de ce que cela représente . Pour les autres, cela leur rappellera immanquablement de grands souvenirs. Une mention particulière à "Solo Sonny", un morceau de plus de 8 minutes où l'artiste, seul sur la scène, exprime toute l'étendue de son immense talent. Seul regret, la jaquette d'une extrème laideur.

Eric REED / Reflexions Of A Graceful Heart

Avec ce nouvel album, le pianiste de Philadelphie rend hommage au Gospel, la musique qui l'inspire depuis toujours. Il interprète les douze morceaux de l'album avec une infinie sensibilité qui sied parfaitement à la spiritualité des oeuvres qu'il a choisies ("I Love The Lord" de Richard Smallwood ou "Changed" de Walter Hawkins, par exemple) ou composées. Son toucher remarquable n'est pas sans rappeler celui de Bill Carrothers. Si vous passez par Paris, vous pourrez l'écouter au Sunset les 21 et 22 juillet.

Concerts

Dans la Newsletter de mars, je vous parlais de "Flying Home", le remarquable disque hommage à Illinois Jacquet. Cet été vous pouvez retrouver Jean-Michel Proust, Armel Amiot et leurs amis sur scène. Ne les ratez pas !

"La Baule Jazz Festival" les 31 juillet et 1er août

"Marciac Jazz Festival Off" les 12 et 13 août

"Querqueville", Salle Imagine'art le 13 septembre

"Morières les Avignon", Festival des Vents le 19 septembre

Vu sur le Net

The Fat Babies

Voici le 2e album du septet fondé en 2010, à Chicago, par le bassiste Beau Sample. Son répertoire, le Jazz des années 20 et 30, celui d'Eddie Condon et de Bix Beiderbecke. Les "Fat Babies" sont devenus des incontournables de la scène musicale de Chicago. Ils se produisent chaque dimanche soir au "Honky Tonk BBQ", alors, si vous passez par là ...

       

A lire

Franck MEDIONI / George GERSHWIN

Franck Medioni, producteur à France Musique et collaborateur de France Culture, signe cette belle biographie de George Gershwin. Comparaison n'est pas raison mais comment ne pas faire un parallèle entre les existences si courtes et pourtant si foisonnantes de Mozart et de Gershwin. Ce dernier mourra à l'âge de 39 ans, d'une tumeur au cerveau, en laissant l'une des contributions majeures à la musique du XXe siècle.

"La vie ressemble beaucoup au Jazz. Elle est plus belle quand on improvise".

George Gershwin

Une photo, une histoire

Singapour - Jardin des Orchidées - 19 mars 2012

Hâvre de paix au coeur de Singapour, le jardin botanique s'étend sur 64 hectares. Il comprend une section consacrée aux Orchidées, le jardin national des Orchidées qui rassemble la plus grande collection du monde de cette fleur, emblème de la ville (plus de mille variétés).

Alfredo RODRIGUEZ / The Invasion Parade

Le piano parachutable "Victory Vertical", appelé aussi G I piano. Steinway en fabriqua près de 3000 entre 1941 et 1953. Destinés à divertir les troupes, ils furent parachutés sur tous les théâtres d'opérations.

Le piano parachutable "Victory Vertical", appelé aussi G I piano. Steinway en fabriqua près de 3000 entre 1941 et 1953. Destinés à divertir les troupes, ils furent parachutés sur tous les théâtres d'opérations.

Retour à l'accueil