Le morceau du mois

Sarah VAUGHAN / September In The Rain

Disques

Joey ALEXANDER / My Favorite Things

 

 

Voilà un disque qui a beaucoup fait réagir la communauté des amateurs de Jazz. Pour sa qualité musicale bien sûr, des standards fort joliment interprétés. Mais surtout pour la personnalité du pianiste Joey Alexander. Celui-ci est né en 2003, à Denpassar sur l'île de Bali. Il n'a donc que douze ans ! Il n'en avait que sept quand il a découvert le Jazz. Depuis la sortie de "My Favorite Things", les qualificatifs fusent : phénomène, enfant prodige, petit génie du Jazz, talent hors du commun, technique inouïe... n'en jetez plus ! Certes, ce garçon est très doué et improvise de manière étonnante mais laissons-lui le temps de grandir. S'il concrétise les promesses entrevues dans ce disque, un avenir brillant l'attend.

Faites-vous votre propre opinion avec les extraits et la video ci-dessous, en duo avec le contrebassiste Larry Grenadier.

Ce n'est pas du Jazz mais ...

Willie Nelson & Merle Haggard / Django And Jimmie

Sixième album en duo pour ces deux légendes de la Country Music, Willie Nelson (82 ans) et Merle Haggard (78 ans). Leur plaisir de jouer ensemble est évident et leur talent intact, en dépit du poids des ans. Le titre de l'album est un hommage à Django Reinhardt, LA référence en matière de guitare pour Willie Nelson, et à Jimmy Rodgers, l'un des pionniers de la Country Music. Autre hommage, l'émouvante chanson "Missing Ol' Johnny Cash", composée par Merle Haggard en souvenir de son ami disparu en 2003.

 

 

 

La parution de cet enregistrement est l'occasion de découvrir, ou de redécouvrir le fabuleux album "Johnny Cash & Willie Nelson / VH1 Storytellers" (1998). Deux voix et deux guitares sèches pour une heure de musique et de dialogues dans une ambiance intimiste, entre les deux figures phares de la "Outlaw Country". Ce mouvement musical a émergé dans les années soixante, en réaction au "Nashville Sound" personnifié par Chet Atkins, trop sage et trop édulcoré à leur goût. L'album est un joyau de finesse et de sensibilité et que dire du jeu de guitare inimitable de Willie Nelson ! Ce disque qui mériterait de figurer dans toutes les discothèque est resté longtemps introuvable en France. Il est aujourd'hui disponible sur la plupart des sites de vente en ligne, mais pour combien de temps !

Festival

La 28e édition de "Jazz en Tête" se déroulera du 20 au 24 octobre à la Maison de la Culture de Clermont Ferrand. Parmi les artistes invités, on note en particulier la présence du Ron Carter Foursight (le 21), du Bireli Lagrene Gipsy Project (le 22), du Sullivan Fortner Quartet (le 23) et de Lisa Simone (le 24).

Un morceau, une histoire

Richard RODGERS & Oscar HAMMERSTEIN II / My Favorite Things

   

"My Favorite Things" a été composé par le célèbre duo Rodgers / Hammerstein II pour la comédie musicale "The Sound Of Music" (La mélodie du bonheur), représentée à Broadway en 1959. Sur scène, cet air était chanté par Mary Martin. Dans le film tirée de la comédie musicale (1965), il est interprété par Julie Andrews. Il est devenu un standard grâce à John Coltrane qui en avait fait l'un des ses morceaux fétiches. Il l'interprétait au saxophone soprano, un instrument qui, à l'époque, était un peu tombé dans l'oubli. Miles Davis en avait offert un à Coltrane qui fut l'instigateur de son renouveau chez les Jazzmen. Deux autres belles versions, celle en Live d'Al Jarreau, en duo avec la cantatrice Kathleen Battle, sur l'album "Tenderness" (1994) et l'interprétation magique de Youn Sun Nah qui s'accompagne au Kalimba (piano à pouces) sur l'album "Same Girl" (2010).

Richard Rodgers a écrit plus de 900 chansons, principalement avec les paroliers Lorenz Hart puis Oscar Hammerstein II. Nombre d'entre-elles sont devenues des Standards (My RomanceBlue Moon - My Funny Valentine - The Lady Is A Tramp - Falling In Love With Love - Bewitched, Bothered And Bewildered - Oh, What A Beautiful Mornin' - It Might As Well Be Spring ...).

Un morceau, une histoire

Harry NILSSON / 1941

 

Cette chanson figure sur l'album "Pandemonium Shadow Show" sorti en 1967. C'est sûrement l'une des plus belles d'Harry Nilsson dont on ne connait généralement que l'interpétation de "Everybody's Talkin'", la chanson du film Macadam Cowboy (Midnight Cowboy). Nilsson est né en 1941, à Brooklyn, dans une famille pauvre d'origine Irlandaise. Trois ans après sa naissance, son père abandonne la famille et le jeune Harry reste seul avec une mère alcoolique. Cette chanson autobiographique évoque donc une enfance difficile qui marquera à jamais l'artiste.

Harry Nilsson était un musicien secret qui se produisait peu sur scène. La version de "1941" enregitrée en Live à la BBC en 1971, est donc un témoigange rare et absolument poignant.

Une photo, une histoire


New York - Chelsea Hotel - 26 août 2013

Hotel mythique de Manhattan s'il en est, le Chelsea Hotel a été construit en 1883. Situé dans ce qui était à l'époque, le quartier des théâtres, au 222 West 23th Street, il a toujours été un lieu de villégiature privilégié pour les artistes.
Sans faire de liste exhaustive, on peut citer, en particulier :

- les écrivains Jack Kerouac (qui y a écrit "Sur la route"), William S. Burroughs, Arthur Miller, Tennessee Williams, Allen Ginsberg, Charles Bukowski ...

- Les cinéastes et acteurs Stanley Kubrick, Milos Forman, Dennis Hopper, Elliot Gould, Jane Fonda, Andy Warhol, Kris Kristofferson ...

- Les plasticiens Frida Kalho, Robert Crumb, Elizabeth Peyton, Henri Cartier-Bresson, Robert Mapplethorpe ...

- Les musiciens John Cale, Nico, Joni Mitchell, Bob Dylan, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Abdullah Ibrahim, Joan Baez, Tom Waits, Patti Smith ...

Le poète Gallois Dylan Thomas y est mort alcoolique le 9 novembre 1953 et Nancy Spungen, la compagne du bassiste des Sex Pistols Sid Vicious, y a été assassinée le 12 octobre 1978.

Mais la renommée artistique de l'hôtel tient principalement à la chanson de Leonard Cohen "Chelsea Hotel n° 2" sur l'album "New Skin For An Old Ceremony" (1974). Elle a été composée par le chanteur Canadien, en souvenir de sa brève liaison avec Janis Joplin au Chelsea Hotel, peu de temps avant la mort de la chanteuse. Leonard Cohen habitait régulièrement au Chelsea Hotel lorsqu'il se trouvait à New York, mais contrairement à la légende, il n'y a pas composé la chanson. Il a dit lui même "I began it at a bar in a Polynesian restaurant in Miami and finished it in Asmara, Ethiopia just before the throne was overturned". A noter que la mention n° 2 dans le titre est due au fait qu'il existe une version primitive de la chanson, très différente de celle-ci, et que Leonard Cohen n'a que très rarement chantée.

Le Chelsea Hotel, actuellement en cours de rénovation devrait ouvrir à nouveau, en 2016.

Le Chelsea Hotel est également cité dans de nombreuses chanson, en particulier :

- Chelsea Girls - Nico sur l'album "Chelsea Girls" (1967)

- Chelsea Morning - Joni Mitchell sur l'album "Clouds" (1969)

- Third Week In The Chelsea - Jefferson Airplane sur l'album "Bark" (1971)

- Sara - Bob Dylan sur l'album "Desire" (1974)
Dans le texte de cette chanson qui porte le nom de sa première femme Sara, Dylan cite une autre de ses compositions "Sad-Eyed Lady Of The Lowlands", (album Blonde On Blonde - 1966) écrite également pour elle, au Chelsea Hotel.

Ce Blog amateur est sans but lucratif. Certaines photos et certains logos sont sous copyright. Les personnes ou les sociétés disposant des droits sur ces images, qui souhaiteraient les voir retirer, sont invitées à me contacter. Les extraits musicaux et les liens vidéos ne figurent sur le Blog qu'à titre d'illustration. Ils ne constituent en aucun cas, une quelconque incitation au téléchargement illégal.

"Le Blog de Jazznicknames" is an amateur Blog with no lucrative reasons for being. Some pictures and logos are protected by copyright laws.  If you have the rights to these pictures and / or logos and wish to have them removed from this website, please contact me by E mail.
The musical and video excerpts on this site are only used to quote and illustrade. They have not been included in any way to entice illegal downloading.

eddiemichelbernard@gmail.com

Amedeo Modigliani - Madame Pompadour - Art Institute Of Chicago - 31 août 2006

Amedeo Modigliani - Madame Pompadour - Art Institute Of Chicago - 31 août 2006

Retour à l'accueil