Robert Delaunay - La Tour Eiffel Rouge - Huile sur Toile (1911) - Art Institute Of Chicago

A la une

Un beau projet à soutenir

On entend de plus en plus parler de "Crowfunding" (financement participatif). Ce système permet à chacun de soutenir un projet et de contribuer à sa réalisation en versant un don généralement assorti d'une contrepartie. C'est la voie qui a été choisié par le trio formé par le guitariste Pierre Perchaud (ONJ, Michel Portal, Michel Legrand ...), le contrebassiste Nicolas Moreaux (Grand prix de l'académie Charles Cros, en 2013) et le batteur Jorge Rossy (Brad Mehldau, notamment) pour publier leur album "Fox" sur le label de Jazz participatif "Jazz & People". A partir du lien ci-dessous, vous pourrez découvrir le projet, écouter des extraits musicaux, découvrir les contreparties offertes et apporter votre soutien à "Fox", le trio vif et rusé ! ! !

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/perchaud-moreaux-rossy-fox

Le morceau du mois

Charlie PARKER / White Christmas

Anniversaire

Frank SINATRA (12/12/1915 - 14/05/1998)

 

 

 

 

 

Comme cela passe vite, un siècle ! Il y a 100 ans déja, le 12 décembre 1915 à Hoboken (New Jersey), naissait Françis Albert Sinatra. Ayant toujours voulu devenir chanteur en dépit d'un problème auditif, ce fils d'immigrés Italiens débuta réellement sa carrière, en 1939, en intégrant l'orchestre d'Harry James. L'année suivante, il rejoignit Tommy Dorsey avec qui il acquit une véritable notoriété. Il entama ensuite une carrière solo qui le conduisit au sommet de l'art vocal et de la popularité. 

On a souvent évoqué les zones d'ombre de sa vie, en particulier ses liens avec la Mafia dont la réalité ne semble pas contestable. En revanche, on oublie généralement qu'il fut un ardent défenseur des droits civiques des Afro-Américains. D'ailleurs, il ne se produisait jamais dans les salles interdites aux noirs.

Parmi son abondante discographie, voici quelques albums que je vous suggère d'écouter :

        

Songs For Young Lovers (1954) - Swing Easy (1954) - A Swingin' Affair (1957)

 

        

Come Dance With Me (1958) - No One Cares (1959) - Live In Paris (1962)

 

        

It Might As Well Be Spring (1964) - At The Sands (1966) - Stranger In The Night (1966)

"La première fois que j'ai entendu la voix de Frank, c'était sur un juke-box, dans la pénombre d'un bar, un dimanche après-midi, pendant que ma mère et moi, nous cherchions mon père. Je me souviens qu'elle m'a dit : écoute çà, c'est Frank Sinatra, il vient du New Jersey. C'était une voix qui respirait le mauvais genre, la vie, la beauté, une voix chargée d'excitation, d'un méchant sens de la liberté, de sexe et d'une triste expérience de la marche du monde. On aurait dit que chaque chanson avait en post-scriptum : si tu n'aimes pas çà, prend celui-là dans la gueule ! Mais c'était le Blues profond de la voix de Frank qui me touchait le plus. Sa musique devenait peut-être synonyme de noeud papillon, grande vie, grands crus, jolies femmes et raffinement, sa voix Blues représentait toujours la chance qui vous fuit, ces hommes, au fond de la nuit, leur dernier billet de dix dollars en poche, qui cherchent un moyen de s'en sortir. Au nom de tout le New Jersey, laisse-moi te dire : salut frangin, tu as craché l'âme de tes frères".
Bruce Springsteen, en 1995, lors de l'émission "Sinatra 80 Years - My Way".

Frank Sinatra était aussi acteur. En 1953, il obtint l'Oscar du meilleur second rôle pour le film "From Here To Eternity" (Tant qu'il y aura des hommes) de Fred Zinnemann. Parmi ses meilleurs films, on peut citer aussi "The Man With The Golden Arm" (L'homme au bras d'or) d'Otto Preminger en 1955, "Some Came Running" (Comme un torrent) de Vicente Minnelli en 1958 et l'excellente comédie musicale "On The Town" (Un jour à New-York) de Stanley Donen et Gene Kelly en 1949.

A lire, la biographie romancée que lui a consacré Alain Gerber "Frankie, le sultan des pamoisons". Ce titre un peu énigmatique fait références aux "Bobby Soxers", ces jeunes filles fans de Swing, dont Sinatra était l'idole dans les années quarante.
"Fut-il exécrable, révoltant ou pathétique ? Que nous importe, au fond ! Frankie aurait brisé de ses mains le vase de Soissons, il ne nous en resterait pas moins sa voix. Et comme les choses ne sont pas toujours si mal faites, cette voix est justement ce qui, en lui, parlera toujours en sa faveur". Alain GERBER

http://www.sinatra.com/

Disques

Karrin ALLYSON / Many A New Day

(Sings Rodgers & Hammerstein)

 

On n'entendait plus beaucoup parler de Karrin Allyson depuis quelques années. La voici de retour avec ce nouvel album dédié aux compositions du tandem Rodgers & Hammerstein. Un disque qui tombe à pic en cette année qui marque les cinquante ans du film "The Sound Of Music" (La mélodie du bonheur), adaptée de la comédie musicale créée à Broadway en 1959 et dont les deux compères avaient composé musiques et paroles. Karrin Allyson est ici superbement accompagnée par un duo de choix, Kenny Barron (Piano) et John Patitucci (Bass). Le répertoire comprend des standards, "Oh, What A Beautiful Morning'" par exemple, mais aussi des compositions moins connues qu'on prend plaisir à découvrir ou redécouvrir. Karrin Allyson n'a rien perdu de ses qualités vocales et son sens du Swing fait merveille sur ce disque fort séduisant.

A écouter également, l'album "From Paris To Rio" (1999). 

Un morceau, une histoire

Jimmy VAN HEUSEN / Here's That Rainy Day

 

 

"Here's That Rainy Day" a été composé en 1953 par Jimmy Van Heusen (lyrics de Johnny Burke) pour la comédie musicale "Carnival In Flanders". Ce spectacle de Broadway, inspiré du film "La kermesse Héroïque" de Jacques Feyder (1935) fut un échec retentissant puisqu'il fut retiré de l'affiche au bout de six représentations seulement. Heureusement, il reste ce standard. La version originale était chantée, dans le spectacle, par Dolores Gray mais comment souvent, on doit la première version de référence à Frank Sinatra, sur l'album "No One Cares" (1959).

Il existe, bien entendu, d'autres très belles versions de cette chanson, en voici quelques-unes :

- Paul Desmond "Easy Living" (1965)

- Getz / Gilberto "Volume 2 - Live At Carnegy Hall" (1966)

- Bill Evans "Alone" (1968)

- Joe Pass "Virtuoso" (1974)

Et puis, il y a ma version préférée, simple et émouvante, celle de Guillaume de Chassy et Daniel Yvinec sur l'album "Wonderful World" (2005). Le concept de cet album fascinant est tout à fait original. Les deux musiciens se sont baladés dans Manhattan avec un petit magnétophone et ont demandé aux passants de fredonner, A Capella, des mélodies et d'évoquer ce qu'elles signifiaient pour eux. De retour en France, ils ont improvisé autour de ces voix avec quelques invités. Un très grand disque à écouter absolument.

Ce n'est pas du Jazz, mais ...

Father John Misty / I Love You Honeybear

Après "Fear Fun", sorti en 2012, voici le 2e album solo de Josh Tillman, alias Father John Misty, depuis la séparation des Fleet Foxes dont il fut le batteur éphémère. Sous la houlette du producteur Jonathan Wilson qui "habille" ses superbes chansons, il nous propose un "Folk Rock Baroque", un peu déroutant à la première écoute mais qui nous imprègne peu à peu et ne nous quitte plus.

"J’ai longtemps tâtonné pour trouver le bon véhicule qui irait idéalement avec ma voix. Je suis finalement arrivé à ça, à ce nom ridicule qui permet toutes les fantaisies, y compris celle d’être sérieux. C’est paradoxalement à l’époque où je publiais des disques sous le nom de Josh Tillman que j’avais le plus l’impression de jouer un personnage qui m’était étranger. Depuis Fear Fun, je me sens parfaitement en phase, en tant que Songwriter, avec celui que je suis dans la vie".

Ce n'est pas du Jazz, mais ...

ALA.NI

          

Belle révélation que cette jeune chanteuse Anglaise à la voix envoutante et au nom mystérieux, ALA.NI. 
Ces "EP" sont les trois premiers d'une série de 4 albums "saisonniers", qui tranchent avec la production contemporaine, avec leurs accents "Old Fashioned".
Ecoutez "Roses And Wine" (Album Autumn) et "Cherry Blossom" (Album Spring) pour vous convaincre du talent de la dame.
La sortie du 4e opus "Winter" est prévue le 22 décembre, jour de l'hiver !

"La musique est vitale pour moi, sans elle, je n'existe pas. Quand je travaillais dans la mode, je me demandais pourquoi je n'étais pas heureuse : c'est parce que je ne chantais pas. Je chante désormais tous les jours mais je n'écoute pas de musique, je n'ai aucune idée de ce qui sort actuellement".

Un concert, une histoire

Dizzy GILLESPIE / St Etienne - 4 décembre 1986

Dans ces années là, écouter du Jazz Live était bien difficile quand on vivait en province et, qui plus est, quand on rêvait de voir les plus grands sur scène. Alors ce soir là, je n'aurais raté pour rien au monde la prestation de Dizzy Gillespie à St Etienne, en dépit des 4 heures de route, aller et retour. Près de trente ans ont passé et les souvenirs de ce concert sont bien vagues, si ce n'est que ce fut un vrai moment de bonheur. Quelques années plus tard, le 20 octobre 1993 très exactement, j'assistais au concert du "Illinois Jacquet Big Band" dans le cadre du festival "Jazz en Tête" de Clermont ferrand. Le lendemain, le journaliste de la presse locale qui relatait le concert, parla de Sayyd Abdul Al Kabyyr en ces termes "Un surprenant saxophoniste venu d'on ne sait où". Je pris alors ma plus belle plume pour lui indiquer qu'il ne venait pas exactement de nulle part puisqu'il avait entre autre fait partie du Duke Ellington Orchestra et que je l'avais vu quelques années auparavant avec Dizzy Gillespie. Avec humour, le journaliste le précisa dans une édition suivante de "La Montagne" sous le titre ma foi fort drôle de "Ce qui est dit ... Eddie". Pour l'anecdote, Sayyd Abdul Al Kabyyr est le beau père du saxophoniste Kenny Garrett.

Bad News

Mark MURPHY (14/03/1932 - 22/10/2015)

Mark Murphy, l'un des pioniers du Jazz vocal moderne, nous a quitté le 22 octobre. Celui qu'Ella Fitzgerald avait surnommé "mon double masculin", était un improvisateur hors pair. Il avait débuté sa carrière discographique en 1956 mais c'est en 1961 avec l'album "Rah", enregistré pour Riverside, qu'il obtint une véritable consécration. Il connut ensuite une longue et belle carrière, contribuant notamment à populariser la musique Brésilienne.

Bad News

Allen TOUSSAINT (14/01/1938 - 10/11/2015)

Le chanteur, pianiste et compositeur Neo-Orléanais Allen Toussaint est décédé le 10 novembre, à Madrid, où il venait de donner un concert. Figure légendaire du Rhythm'N'Blues il aura enregistré peu de disques sous son nom mais participé à plus de mille enregistrements avec les meilleurs, dans tous les genres musicaux.

Conformément à la tradition de la Nouvelle Orléans, Allen Toussaint a été accompagné vers sa dernière demeure par un "Brass Band", celui de "Preservation Hall", spectacle étonnant de ces musiciens, avançant à pas cadencés en jouant une musique lente et solennelle puis se libérant et interprétant des morceaux joyeux et dansants. La vraie fête de la musique en quelque sorte. (voir la video ci-dessous).

Une photo, une histoire


Harlem - 24 mai 2009

Un dimanche matin ensoleillé de mai à Harlem, cette jeune femme, installée devant le "Paris Blues Bar", me demande de la prendre en photo avec son compagnon, instant fugitif de la vie du quartier. Situé à l'angle de l'Adam Clayton Powell Jr Blvd et de la West 121th Street, le bistrot ne paie pas de mine, pourtant le Paris Blues Bar est une véritable institution. Il a été ouvert en 1969 par Samuel Hargress Jr, aujourd'hui âgé de 78 ans. Pas de têtes d'affiche au programme mais la fine fleur des musiciens locaux qui se produit chaque soir dans ce lieu authentique, comme sur la vidéo ci-dessous, l'Intergalactic Soul Jazz Band du saxophoniste Les Goodson avec le formidable tromboniste Ku umba Frank Lacy, interprétant "Cantaloupe Island".
Un bonne occasion de réécouter l'album d'Herbie Hancock "Empyrean Isles" (1964) sur lequel figure la version originale du morceau et celle de Nat Adderley sur l'album "Sayin' Somethin'" (1966).

Ce Blog amateur est sans but lucratif. Certaines photos et certains logos sont sous copyright. Les personnes ou les sociétés disposant des droits sur ces images, qui souhaiteraient les voir retirer, sont invitées à me contacter. Les extraits musicaux et les liens vidéos ne figurent sur le Blog qu'à titre d'illustration. Ils ne constituent en aucun cas, une quelconque incitation au téléchargement illégal.

"Le Blog de Jazznicknames" is an amateur Blog with no lucrative reasons for being. Some pictures and logos are protected by copyright laws.  If you have the rights to these pictures and / or logos and wish to have them removed from this website, please contact me by E mail.
The musical and video excerpts on this site are only used to quote and illustrade. They have not been included in any way to entice illegal downloading.

eddiemichelbernard@gmail.com

Florence - Palazzo Medici Riccardo - Ye Shenglan - Girls - 09/11/2015

Florence - Palazzo Medici Riccardo - Ye Shenglan - Girls - 09/11/2015

Retour à l'accueil