Le morceau du mois

Eliane ELIAS & TAKE 6 / Aguas De Março

A la une

Happy Birthday Jazz !

Le Jazz a eu 100 ans le 26 février dernier ou plus exactement, on a célébré ce jour-là, le 100e anniversaire du premier enregistrement labellisé Jazz. On le doit à l'Original Dixieland Jass Band, un quintet de Chicago dirigé par le cornettiste Nick La Rocca. Deux titres sur le 78 tours sorti sur le label "Victor Talking Machine Company", "Livery Stable Blues" et "Dixie Jass Band One Step". Aux dires des spécialistes, l'ODJB n'était pas le meilleur orchestre de l'époque et le fait qu'il soit composé de cinq musiciens blancs n'était pas le moindre des paradoxes quand on sait que le Jazz est à l'origine, la musique des Afro-Américains. La carrière de l'ODJB aura été éphémère mais il faut toutefois noter qu'on lui doit l'un des standards les plus connus et les plus repris, "Tiger Rag".

Grâce aux musiciens bien sûr, mais aussi aux amateurs qui aiment cette musique, le Jazz est un centenaire bien vivant !

Jazzerie - La chronique de Philippe VINCENT

Régulièrement, de jeunes musiciens apparaissent sur la scène du jazz, et si leur niveau technique est souvent de plus en plus affuté, on reste parfois sur notre faim quant à leur inspiration ou à leur originalité. Rien de tel avec le pianiste Paul Lay qui, s’il n’en est pas à ses tout débuts, a vu sa carrière prendre un nouvel essor durant la saison 2015-2016. « Révélation française » de la revue Jazz Magazine, Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz, ceux qui ne le connaissaient pas encore ont pu également découvrir ses talents de sideman dans les excellents derniers disques de Géraldine Laurent et d’Eric Le Lann. Et voilà qu’il sort en même temps sur le label Laborie deux albums (vendus en coffret ou séparément) pour présenter deux trios différents. Si « The Party » est d’une configuration classique (piano-basse-batterie avec Clemens Van Der Feen et Dré Pallemaerts), son contenu est surprenant par la maîtrise dont fait preuve le jeune trentenaire. Dès le premier morceau on sent qu’on va avoir droit à la totale : un groove qui sait prendre son temps, un sens harmonique étonnant, une virtuosité qui peut faire place au mystère, et une culture jazzistique qui perce avec bonheur entre des phrases pleines d’imagination. Vous l’aurez compris, difficile de ne pas tomber sous le charme.

 

Avec « Alcazar Memories », c’est un trio moins conventionnel dans sa forme que nous propose aussi le jeune béarnais. Epaulé par le contrebassiste Simon Tailleu que l’on a souvent entendu aux côtés de Youn Sun Nah, le pianiste a fait appel à la chanteuse suédoise Isabel Sörling pour rendre hommage à la chanson populaire. Entre la pureté du timbre et une justesse sans faille, cette voix aérienne se fait envoutante avec la complicité des doigts de velours du pianiste.

Des voix,  il y en a encore beaucoup ce mois-ci mais c’est à une chanteuse d’hier qu’on réservera la primeur. Cannonball Adderley tenait Teri Thornton pour la plus grande chanteuse depuis Ella Fitzgerald mais, passé le succès de ses deux premiers disques réédités chez Fresh Sound aujourd’hui (« The Voice of T.T. »), ce qu’on appelle pudiquement des « problèmes personnels » la firent disparaître de la scène pendant de longues années. Mais ne boudons pas notre plaisir de découvrir cette voix superbe gorgée de blues.

Autre passage obligé, le disque de Joyce Moreno qui est sans doute l’une des chanteuses brésiliennes les plus attachantes d’aujourd’hui. Avec « Cool » (faroutrecordings.com), elle consacre son répertoire à des classiques du jazz et ses interprétations très personnelles de Love For Sale, ‘Round About Midnight ou My Favorite Things sont étonnantes.

    

Dans un genre plus pop, laissez-vous emmener au cinéma par Viktoria Tolstoy et son « Meet Me At The Movies » (ACT/PIAS). De Casablanca à Bagdad Café, elle revisite les musiques d’une dizaine de films en excellente compagnie, le pianiste Iiro Rantala et le tromboniste Niels Landgren étant de la partie.

Enfin, au milieu de ces dames, n’oublions pas Leo Sidran (« Entre chien et loup » - Bonsaï Music) qui ne se contente pas d’être le fils de son père (Ben). Bien sûr on pense plus à Michael Franks qu’à Jon Hendricks en l’écoutant mais, épaulé d’un trio (plus invités) qui assure et fort des conditions d’enregistrement en public, voilà un disque sympa qui nous sort de notre jazz quotidien !

 Directeur de la Société OMD (1983-1996) spécialisée  dans la  distribution de  labels de jazz (Enja, Timeless,  Muse,  Sunnyside, GRP,  etc), créateur du label IDA  Records (1984-  1998) qui enregistra  Barney Wilen, Louis  Sclavis,  Laurent de  Wilde, Enrico Pieranunzi et  bien  d'autres, Philippe Vincent est membre de  l'Académie du  Jazz  et collaborateur régulier de Jazz Magazine/Jazzman  depuis  2008.

Un morceau, une histoire

Harry WARREN & Mack GORDON / There Will Never Be Another You

Ce standard a été composé, en 1942, par Harry Warren (music) & Mack Gordon (lyrics) pour le film musical "Iceland" (Mariage sur la glace) avec en vedette, la patineuse Sonja Henie. Dans le film, il est chanté par Joan Merrill, accompagnée par l'orchestre de Sammy Kaye, dans une interprétation un peu "datée". Heureusement, d'autres artistes nous ont donné de très belles versions de ce morceau, en voici quelques unes :

Chet Baker "Chet Baker Sings" (1956)

Count Basie "Count Basie Plays, Joe Williams Sings Standards" (1956) Stan Getz "The Steamer" (1956)

       

Un disque à découvrir ou à redécouvrir

Sergio MENDES & Brasil '66

Sergio Mendes est une "figure" de la musique Brésilienne. Pianiste de formation classique, il se passionne très jeune pour le Jazz et enregistre avec Cannonball Adderley et Herbie Mann. La vogue de la Bossa Nova le pousse à fonder son propre groupe "Brasil 65" tout d'abord puis "Brasil 66" avec lequel il va rencontrer un succès phénoménal. Son style, un subtil mélange de Jazz, de Pop et de musique Brésilienne, est sublimé par la qualité vocale des deux chanteuses du groupe, Janis Hansen et Lani Hall.

Bad News

Al JARREAU (1940 - 2017)

Dur mois de février pour le Jazz avec la disparition de trois grands artistes.

Le chanteur Al Jarreau est décédé le 12 février, à l'âge de 76 ans. Ironie de l'histoire, celui qui avait reçu sept Grammy Awards nous a quitté le jour de la 59e cérémonie des Grammies. Swinger élégant et Scatteur émérite, c'est une des très grandes figures du Jazz vocal qui disparait.

Dans son abondante discographie, je vous recommande particulièrement deux albums. "Look To The Rainbow" (1997), un live qui met particulièrement en valeur ses qualités vocales et "Tenderness" (1994), produit par Marcus Miller. Il marquait le retour au Jazz d'Al Jarreau qui dans ces années là s'était orienté vers le Funk et la Pop. Dans cet album éclectique, enregistré en quelques jours dans les conditions d'un concert, j'aime particulièrement ses versions de "Try A Little Tenderness" et de "My Favorite Things", en duo avec la soprano Kathleen Battle.

 

       

Maurice VANDER (1929 - 2017)

Maurice Vander nous a quitté le 16 février. Il a rejoint ses amis Claude Nougaro et Eddy Louis, mais aussi tous ceux avec lesquels il avait joué, Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Stan Getz, Don Byas ou encore Chet Baker... En 1980, il s'était installé à Pindray, près de Chauvigny dans la Vienne. Dans la ferme qu'il avait rénovée, il recevait ses amis musiciens, en particulier son cher Claude Nougaro à qui un jour, il avait joué une mélodie qu'il venait de composer. Nougaro l'habilla avec des mots dont il avait le secret et cela donna l'une des meilleures chansons de son répertoire "Le coq et la pendule". Immense musicien, lyrique, fluide et pétri de swing, Maurice Vander aura inspiré des générations de pianistes. La pendule s'est définitivement arrêtée, salut l'artiste !

Larry CORYELL (1943 - 2017)

C'est au moment de boucler cette Newsletter que j'apprends le décès du guitariste Larry Coryell. Il s'est éteint dans la nuit du 19 au 20 février, après s'être produit les deux jours précédents à l'Iridium, le célèbre club New Yorkais. Figure historique du Jazz fusion, il aura marqué ce genre musical avec son groupe "The Eleventh House", au même titre que "Weather Report", "Return To Forever" et le "Mahavishnu Orchestra".

On en parle

Youn Sun Nah & Fleet Foxes

Dans la Newsletter de décembre dernier, je vous donnais des nouvelles de Youn Sun Nah et des Fleet Foxes, voici quelques infos complémentaires.

En ce qui concerne la chanteuse Sud-Coréenne, son nouvel album "She Moves On" sortira le 19 mai. A ses côtés, on retrouvera le guitariste Marc Ribot, Jamie Saft aux claviers, Brad Jones à la contrebasse et Dan Rieser à la batterie. Le répertoire, des compositions originales et des reprises éclectiques, Jimi Hendrix, Joni Mitchell ou Paul Simon.
Plusieurs dates de concerts sont déjà programmées, les 25 et 27 mai à Coutances (Jazz sous les Pommiers), le 31 mai au Ronnie Scott's à Londres, les 2 & 3 juin à Hamburg (Elbjazz Festival) et le 17 juillet à Sète.

Quant aux Fleet Foxes, l'enregistrement de leur nouveau disque qui devrait s'appeler "Ylajali" est terminé. La pochette représente une photo de l'éruption du Mont Tokashi sur l'île d'Hokkaido, en 1962. Elle a été prise par le photographe Japonais Hiroshi Hamaya (voir ci-contre). L'album devrait comprendre 11 titres et sortira sur le label "Nonesuch Records" qui a notamment distribué le dernier album de Brad Mehldau en duo avec Chris Thile. Outre les concerts prévus en Espagne et en Irlande, ils sont également annoncés à Ferrara en Italie, le 3 juillet et au Newport Folk Festival, le 28 juillet.

 

Ce n'est pas du Jazz, mais ...

Un duo à découvrir - [SU:M]

Que connaissons-nous de la musique Sud-Coréenne, You Sun Nah, bien sûr, mais c'est à peu près tout. Voici donc [SU:M], un duo bien singulier. Jiha Park & Jungmin Seo nous proposent une musique contemporaine, inspirée de la musique traditionnelle de leur pays. Les instruments ne nous sont pas familiers, le Gayageum à 25 cordes, l'orgue à bouche, la flûte Piri ou le dulcimer Yanggeum ... Ils nous ouvrent cependant des horizons sonores insoupçonnés.
Une musique intimiste, déroutante pour nos oreilles européennes et exigeante qui nécessite de nombreuses écoutes attentives pour en percevoir toute la richesse et la beauté.

Une photo, une histoire

Charente Maritime - Talmont sur Gironde - 22 août 2016

Talmont, citadelle et ville close, à été fondée en 1284 par Edouard 1er, Roi d'Angleterre. Elle se situe sur l'embouchure de la Gironde. Autrefois, on y pêchait l'esturgeon pour ses oeufs (caviar). L'église Sainte Radegonde en est l'édifice le plus remarquable. Edifiée au XIIe siècle, elle est l'un des exemple les plus représentatifs du style roman Saintongeais.

Malheureusement, Talmont est en grand danger. La mer grignote la falaise calcaire et en l'absence de travaux rapides l'église et plusieurs maisons du village pourraient s'effondrer. Depuis plus de deux ans, le Maire alerte les autorités mais en vain, pour l'instant.

Une photo, une histoire sur Adobe Spark

Chaque mois où presque, je publie une photo sur ce Blog, dans la rubrique "Une photo, une histoire". J'en ai rassemblé quelques-unes (et d'autres) sur "Adobe Spark". Vous pouvez les retrouver en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://spark.adobe.com/page/9eTFQOBye1l7a/

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Retrouvez Jazznicknames sur Twitter

@jazznicknames

https://twitter.com/jazznicknames

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Ce Blog amateur est sans but lucratif. Certaines photos et certains logos sont sous copyright. Les personnes ou les sociétés disposant des droits sur ces images, qui souhaiteraient les voir retirer, sont invitées à me contacter. Les extraits musicaux et les liens vidéos ne figurent sur le Blog qu'à titre d'illustration. Ils ne constituent en aucun cas, une quelconque incitation au téléchargement illégal.

"Le Blog de Jazznicknames" is an amateur Blog with no lucrative reasons for being. Some pictures and logos are protected by copyright laws.  If you have the rights to these pictures and / or logos and wish to have them removed from this website, please contact me by E mail.
The musical and video excerpts on this site are only used to quote and illustrade. They have not been included in any way to entice illegal downloading.

jazznicknames@gmail.com

Pablo Picasso - Three Musicians - New York - Moma - 22 mai 2009

Pablo Picasso - Three Musicians - New York - Moma - 22 mai 2009

Retour à l'accueil