"Jazz is not just Music. It's a way of Life, It's a way of Being, A way of Thinking". Nina Simone

Le morceau du mois

Dexter GORDON Quartet / Old Folks

Jazz et Poésie


                        Round Midnight

       Les néons de la nuit sur les pavés ruissellent,
       C’est autour de minuit que le Jazz ensorcelle,
       Thelonious le lunaire jongle sur le clavier,
       Volutes incendiaires embrasant l’air d’acier
       La basse se déhanche, reine de la rythmique
       Et la batterie tranche en poussées telluriques.

       Les ombres de la nuit sur les pavés chancellent,
       C’est autour de minuit que le Jazz ensorcelle,
       Les férus noctambules des solos de Parker.
       Bird joue les funambules sur des solos d’enfer,
       Déversant dans la nuit une lave en fusion,
       Son saxo ivre luit swinguant à l’unisson.

       Les néons de la nuit et les ombres se mêlent,
       C’est autour de minuit que le Jazz ensorcelle.

          Jackie Floc'h (28/02/1956 - 28/02/2022)

Disques

Catherine RUSSELL /  Send For Me

Catherine Russell est une enfant du Jazz. Son père, Luis Russell, pianiste, compositeur, chef d'orchestre et arrangeur fut le directeur musical de Louis Armstrong dans les années trente. Quant à sa mère, la multi-instrumentiste Carline Ray, elle fit partie des "International Sweethearts Of Rhythm", le premier orchestre féminin à accueillir des musiciennes sans distinction de couleur de peau. Avec une telle hérédité, il n'est pas étonnant qu'elle se soit lancée dans la carrière. Après avoir été la choriste de David Bowie et de Steely Dan, au début des années 2000, elle décide de se lancer dans une carrière de chanteuse de Jazz et publie "Cat", son premier album en 2006.  Elle nous revient aujourd'hui avec son huitième opus, "Send For Me". Comme à son habitude, elle nous propose un cocktail de Standards du Jazz classique, pour certains peu connus d'ailleurs, mais qu'elle sélectionne toujours avec soin. Elle rend ainsi hommage à ses parents mais aussi à Billie Holiday, Louis Armstrong, Earl King et Nat King Cole avec "Send For Me", la chanson titre qu'il avait popularisée en 1957. Une fois de plus, Catherine Russell, vocaliste d'exception, nous propose un excellent album qui confirme que le Jazz vocal classique est toujours bien vivant.

"Songs that inspire or touch me in some way. When I find a song I like, it haunts me until I learn it.The album is an invitation, welcoming the audience to come along on a journey". Catherine Russell

https://www.catherinerussell.net/

              

Clermont Ferrand - "Jazz en Tête" - 16 octobre 2013

Disques

Indra RIOS-MOORE / Freedom Road


En 2015, "Dreamland", l'album qui m'avait fait découvrir Indra Rios-Moore avait été unanimement salué par la critique. Il faut dire que c'était une véritable révélation. La revoici avec "Freedom Road". Cette enfant du "Lower East Side", est désormais installée au Danemark avec son mari, le talentueux saxophoniste Benjamin Traerup.
Deux compositions originales et des reprises choisies avec soin comme "You Are So Beautiful" (Joe Cocker), "I Won't Back Down" (Tom Petty) et mon morceau préféré de l'album "Long As You're Living" (Oscar Brown Jr.), popularisé à la fin des années cinquante par Abbey Lincoln. Voilà le joli programme que nous propose Indra Rios-Moore, le tout servi par sa voix chaleureuse et profonde. Le morceau titre, "Freedom Road", est une ode à la liberté et au civisme. Initialement cette chanson invitait les afro-américains à s’enrôler dans le service militaire pendant la seconde guerre mondiale. Indra Rios-Moore a modifié le texte original de Langston Hughes, mis en musique par Josh White, pour l’adapter à notre époque. Le bulletin de vote remplace l'arme à feu, coïncidence singulière en ces temps troublés ! Mais ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs et c'est vraiment le cas ici !

"Je me suis retrouvée un matin à chanter Oscar Brown Jr. autour de ma maison. Long As You're Living est d'une poésie intense, une liste de ce qu'il faut faire dans la vie pour lui donner du sens". Indra Rios-Moore

https://www.indrariosmoore.com/

              

Disques - Les sorties en bref



Dans la production récente, un album qui mérite le détour.


Orchestre Franck Tortiller / Back To Heaven (Led Zeppelin Chapter Two)

Led Zeppelin fait partie de ces groupes emblématiques qui ont marqué l'histoire du Rock de la fin des années 60 et des années 70. A priori, le lien entre le groupe Londonien et le Jazz n'est pas évident. Et pourtant, les Jazzmen démontrent une fois de plus qu'ils peuvent s'approprier n'importe quelle musique. Le vibraphoniste Franck Tortiller n'en est pas à son coup d'essai. En effet, il avait déjà consacré un premier album à Led Zeppelin "Close To Heaven" (2006) alors qu'il était directeur musical de l'orchestre national de Jazz. Grâce au talent de Franck Tortiller et de ses musiciens, on se plonge à nouveau, avec délice, dans l'univers revisité du groupe Londonien.

"Et nous revoilà, 15 ans après, à réexplorer cet univers fascinant, à se replonger dans ces sons, ces riffs, ces grooves et surtout à cette idée que la musique peut être libre, sans préjugé et sans dogme". Franck Tortiller

https://www.francktortiller.com/

Et puis, je ne résiste pas au plaisir de vous reproposer la version proprement stupéfiante de "Stairway To Heaven" par les sœurs Ann et Nancy Wilson du groupe Heart.

De Bechet à Ravel - La chronique de Philippe VINCENT

Le jazz a toujours été caractérisé par ses influences multiples, celles-ci se multipliant au fil du temps. S’il semble normal de retrouver des musiciens d’aujourd’hui qui se réfèrent à l’un des pères fondateurs de la musique afro-américaine, il ne faudra pas s’étonner non plus que d’autres s’inspirent de compositeurs comme Maurice Ravel, qui fut d’ailleurs un contemporain du célèbre saxophoniste américain jusqu’à sa mort en 1937.


Si Sydney Bechet a pu sembler être oublié à une époque, il revient au répertoire de bien des jazzmen depuis quelques années, y compris avec des artistes dont on pourrait penser qu’ils sont à des années lumières de son style (je pense au très beau CD « Belle Epoque » que signèrent en duo Emile Parisien et Vincent Peirani chez ACT). Mais avec Evan Christopher, c’est ici un spécialiste du genre qui rend hommage au maître. Chassé de la Nouvelle-Orléans en 2005 par l’ouragan Katrina qui lui fit tout perdre, le clarinettiste s’installa pour un temps à Paris où il fut vite adoubé par la communauté des musiciens de jazz traditionnel. Pas étonnant alors de le retrouver dans ce « Blues In The Air » (Camille Productions / Socadisc) en compagnie du trio Three Blind Mice et du batteur Guillaume Nouaux. Mélangeant des grands succès de Bechet (Dans les rues d’Antibes) à certains de ses morceaux beaucoup moins connus, la splendide sonorité boisée d’Evan Christopher fait merveille tout au long d’un disque où la fraicheur des arrangements et l’excellence des solistes nous font oublier les effluves du passé. Un petit bonheur !

https://www.clarinetroad.com/

Autre belle surprise, le deuxième album de Noé Tavelli & The Argonauts. Ce jeune batteur suisse très doué d’à peine trente ans fait preuve d’une maturité surprenante, tant pour son jeu que pour son rôle de compositeur. Avec « Inner Streams » (Fresh Sound New Talent / Socadisc), ce quintet nous propose une musique à la fois respectueuse de la tradition et pleine de modernité, mélangeant des formes très structurées tout en faisant place à beaucoup de liberté. Voilà trois suisses, un allemand et un italien qui ont tous séjourné à New-York plus ou moins longtemps où ils se sont frottés à quelques grands noms actuels du jazz qui les ont fait grandir vite. Le swing et les réminiscences de hard bop vont réjouir les plus blasés !

https://www.noetavelli.com/en/noe-tavelli

              


Mais quoi de mieux que de commencer la journée, au lever, quand les oreilles ne veulent pas encore être brusquées, par un piano solo. Essayez avec « Ostinatos » (Absilone / Socadisc). Xavier Thollard n’est pas un nouveau venu dans le monde du jazz et il a à son actif plusieurs disques en trio et un autre en solo enregistré il y a une dizaine d’années. Mais il a voulu ici rendre hommage à plusieurs grands pianistes (Monk, Peterson, McCoy Tyner, Jarrett mais aussi Bach ou Rachmaninov) autour d’un fil conducteur, les ostinatos, procédés consistant à répéter une figure musicale (le Boléro de Ravel en est un exemple). Suivant les compositeurs, le swing, la virtuosité ou la retenue sont au rendez-vous mais la relecture inventive de Xavier Thollard et l’unité qu’il arrive à donner à l’ensemble font de ce disque l’un des piano solos les plus attachants que l’on ait écouté en ce début d’année.

https://www.xavierthollard.com/

 

              

Autre musicien qui s’intéresse aux compositeurs classiques, le jeune guitariste danois Jacob Artved fait figure de prodige. Admis dès l’âge de 15 ans au prestigieux Conservatoire de Copenhague, il abandonne ses études trois ans plus tard pour aller s’immerger dans la Mecque du jazz, New-York. Il en reviendra plus costaud encore et, après un album en quartet avec Louis Hayes enregistré live au Jazzhus Montmartre, voilà qu’il nous propose avec « Metamorphosis » (Stunt Records / UVM) sa vision imaginaire des musiques de Ravel (trois pièces du Tombeau de Couperin), Debussy (dont il traite un morceau en samba), Poulenc (traité comme un auteur de standard), Tchaïkovski (extrait de Casse-Noisette) et Prokofiev (Roméo et Juliette). Si la rencontre du jazz et du répertoire classique n’a pas toujours été une réussite, on a là une formidable réécriture musicale où le trio à cordes et le hautbois se mêlent divinement bien au quartet de jazz augmenté d’un percussionniste. Certains arrangements collent aux œuvres, d’autres s’en écartent pour les recomposer, mais l’ensemble est remarquable de cohérence et de goût. Aussi convainquant qu’original.
 

       

Philippe Vincent



Directeur de la Société OMD (1983 - 1996) spécialisée dans la distribution de labels Jazz
(Enja, Timeless, Muse, Sunnyside, GRP, etc), créateur du label IDA Records (1984 - 1998)
qui enregistra Barney Wilen, Louis Sclavis, Laurent De Wilde, Enrico Pierannunzi
et bien d'autres, Philippe Vincent est membre de l'Académie du Jazz et collaborateur
régulier de Jazz Magazine depuis 2008.

Un morceau, une histoire

Black Jack Davy


"Black Jack Davy" est une chanson folklorique traditionnelle qui a pour origine une balade Ecossaise qui remonterait au début du 18e siècle. Intitulée à l'origine "The Raggle Taggle Gipsy", elle également connue sous différents noms, "Gypsy Davey", "The Gypsy Ladies" ou encore "Seven Yellow Gypsies". Elle raconte l'histoire d'une dame aisée qui abandonne sa vie de luxe pour s'enfuir avec un Gitan.

La chanson a séduit les artistes Folk Américains, Woody Guthrie, son fils Arlo, The Carter Family, Pete Seeger, Doc Watson ... En voici quelques versions dont celle, toute en délicatesse de Mary Jo Davis.

              

Un artiste à découvrir ou à redécouvrir

Bartolomeo VENETO (vers 1470 - 1531)

Bartolomeo Veneto est un peintre Italien de la renaissance, né à Venise vers 1470 et mort à Milan en 1531. Il étudie et se forme auprès de Gentile Bellini, l'un des maîtres de la première renaissance, puis travaille à la cour d'Este avant de s'installer à Milan où il subit l'influence de Léonard de Vinci. La finesse du trait et le traitement subtil des couleurs de ce spécialiste des portraits sont remarquables.

"Portrait idéalisé d'une courtisane en flore" dit également "Portrait de Lucrèce Borgia" (vers 1520)
Huile et Tempera sur bois - 43,6 X 34,6

Une photo, une histoire

Nouvelle Zélande – Péninsule d’Otago  - Taiaroa Head - 16 janvier 2013

L'ile du sud (Te Wai Punamu en Maori) est l'une des deux principales iles de Nouvelle Zélande. Elle est séparée de l'ile du nord (Te Ika-A-Maui) par le détroit de Cook. La péninsule d'Otago se situe à l'extrémité méridionale de l'ile du sud. Non loin de la ville de Dunedin, à Taiaroa Head, on peut observer une faune très riche, comme ces Lions de Mer qui paressent au soleil pourtant timide de l'été austral.

Les albums photos en ligne sur Adobe Spark

Une photo, une histoire - Souvenirs du monde

"Une photo, une histoire" mon premier album photos en ligne sur "Adobe Spark". 
Vous pouvez l'ouvrir en cliquant sur le lien ci-dessous ou en scannant le QR Code avec votre smartphone

https://spark.adobe.com/page/9eTFQOBye1l7a/

Souvenirs de Florence - La ville où l'Art est Roi

"Souvenirs de Florence" un 3e album photos est en ligne sur "Adobe Spark" à partir du lien ci-dessous ou en scannant le QR Code avec votre smartphone

https://spark.adobe.com/page/OO4sTcaYF54lT/

Wild Wild West - Montana / Wyoming

"Wild Wild West - Montana Wyoming",
un 4e album photos est en ligne sur "Adobe Spark"
à partir du lien ci-dessous ou en scannant
le QR Code avec votre smartphone

https://spark.adobe.com/page/s3jlGRV26p3Hi/

Alaska - The Last Frontier

"Alaska - The Last Frontier",
un 5e album photos est en ligne sur "Adobe Spark"
à partir du lien ci-dessous ou en scannant
le QR Code avec votre smartphone

https://spark.adobe.com/page/mPQDKNV8IkkRk/

Fleurs du Monde

"Fleurs du Monde",
Le 6e album photos est en ligne sur "Adobe Spark"
à partir du lien ci-dessous ou en scannant
le QR Code avec votre smartphone

https://spark.adobe.com/page/SlSWDkktyzzRu/

Le Jardin des Tarots de Niki De Saint Phalle

 

https://spark.adobe.com/page/VU8NPXoBLsVhJ/

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Retrouvez le Blog de Jazznicknames sur Twitter

https://twitter.com/jazznicknames

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

New York - Blue Note - Ku-Umba Frank Lacy - 24 août 2013

"I don't have a definition of Jazz. You're just supposed to know it when you hear it".
Thelonious Monk

Ce Blog amateur est sans but lucratif. Certaines photos et certains logos sont sous copyright. Les personnes ou les sociétés disposant des droits sur ces images, qui souhaiteraient les voir retirer, sont invitées à me contacter. Les extraits musicaux et les liens vidéos ne figurent sur le Blog qu'à titre d'illustration. Ils ne constituent en aucun cas, une quelconque incitation au téléchargement illégal.

"Le Blog de Jazznicknames" is an amateur Blog with no lucrative reasons for being. Some pictures and logos are protected by copyright laws.  If you have the rights to these pictures and / or logos and wish to have them removed from this website, please contact me by E mail.
The musical and video excerpts on this site are only used to quote and illustrade. They have not been included in any way to entice illegal downloading.

jazznicknames@gmail.com

Retour à l'accueil