BLOG DE CHOC

Pierre de Chocqueuse est un spécialiste du Jazz, un vrai, et je ne saurais trop vous conseiller de vous abonner à son Blog, une véritable mine d'informations pour les aficionados, écrite avec talent et mise à jour en permanence.

http://www.blogdechoc.fr/

Une anecdote :

J'ai eu un choc (c'est le cas de le dire) en consultant la livraison du 2 décembre 2011.

Une photo de la chanteuse Gretchen Parlato. La mienne, oui, non ?

En fait non, cette photo ressemble pourtant furieusement à celles que j'avais prises lors de la prestation de l'artiste Américaine, le 24/10/2007, au festival "Jazz en tête".

Même robe, même collier !

Gretchen Parlato - Blog de choc  

Photo Bloc de Choc    

Gretchen Parlato - Jazz en Tete-copie-1  

  Photo Jazznicknames

A lire dans la livraison du 29 mars du Blog de Choc, un long et passionnant article sur le livre de Stéphane KOECHLIN "Le vent pleure Marie".

Koechlin.jpg

Etta JAMES

Disparition le 20 janvier 2012, à lâge de 73 ans, de l'immense chanteuse de Blues, Rhythm & Blues et Soul, Etta James. Elle avait inspiré de nombreux artistes comme Diana Ross, Janis Joplin et Beyoncé Knowles. Cette dernière tient le rôle d'Etta dans le film "Cadillac Records" qui retrace la carrière du producteur Leonard Chess.

Je vous engage à voir ce film qui malgré quelques imperfections, raconte la belle histoire de "Chess Records". Leonard Chess, "un petit blanc", eut dans les années cinquante le courage de fonder une maison des disques dédiée aux artistes noirs. Alors que la ségrégration raciale sévissait encore, il fit débuter des artistes comme Muddy Waters, Little Walter, Howling Wolf, Willie Dixon, Chuck Berry et ... Etta James.

        Cadillac Records

Dans le film, Béyoncé reprend "At Last", le plus grand succès d'Etta James. At Last avait été composé en 1941 pour la comédie musicale "Orchestra Wives". La chanson fut un succès en 1942 dans la version, un peu trop sirupeuse à mon goût, de Glenn Miller mais elle ne devint un standard qu'en 1960, interprétée par Etta.

A retenir également la belle et sombre version d'At Last par Joni Mitchell sur l'album "Both Sides Now" et celles d'Eva Cassidy, d'Ella Fitzgerald & Joe Pass.

Une mention particulière à l'interprétation "Live At Piano Jazz" d"Elvis Costello & Marian McPartland, pas tant pour Elvis Costello (belle voix mais tendance à chanter un peu "tzigane") que pour l'admirable chorus de piano de Marian McPartland.

         Etta James - Chess Studios

  Etta James - Chess Records Studios Chicago 1960

En 1960, Etta James alors âgée de 22 ans fait une rencontre qui va jouer un rôle déterminant dans sa carrière, celle de Leonard Chess. Celui-ci et son frère Phil ont racheté en 1950, une petite société de production "Aristocrat Records" qu'ils ont rebaptisée "Chess Records". Ils vont ainsi rapidement devenir les producteurs phares de Chicago que ce soit pour le Blues, le Rhythm & Blues et même le Rock And Roll naissant. Parmi les artistes au catalogue de "Chess Records", on trouve notamment, Buddy Guy, Willie Dixon, John Lee Hooker, Little Walter, Chuck Berry et ... Etta James. "At Last" est son premier enregistrement pour Chess. L'album est un immense succès et lance véritablement la carrière d'Etta James. Tout est parfait sur ce disque, la voix puissante et profonde d'Etta bien sûr mais aussi le choix des morceaux et les magnifiques arrangements de Riley Hampton. Quant au titre phare qui donne son nom à l'album, il s'agit d'un Blues composé en 1941 pour le film musical "Orchestra Wives" et dont on doit le premier enregistrement à Ray Eberle accompagné par le Glenn Miller Orchestra.
On trouve facilement sur les sites marchands, une très belle réédition de l'album, parue en 2012. Outre "At Last", elle comprend aussi l'album "The Second Time Around" (1961) ainsi que 7 "Bonus Tracks".

Retour à l'accueil