Disques

Jacky TERRASSON - Gouache

Jacky-Terrasson---Gouache.jpg

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Jacky Terrasson ne connait pas la routine. Chaque nouveau disque diffère du précédent. Pour cette "Gouache", il a puisé dans le répertoire du Jazz bien sûr ("Valse Hot" de Sonny Rollins ...) mais aussi dans d'autres genres musicaux ("Oh My Love" de John Lennon ou "Je te veux" d'Eric Satie). Comme l'écrit fort justement Philippe Vincent dans Jazz Magazine "ce qui fait le vrai musicien de Jazz, ce n'est pas l'attachement à un répertoire estampillé mais la façon de l'interpréter". Terrasson est un véritable recréateur qui donne une dimension nouvelle aux pièces qu'il nous propose. Cerise sur le gâteau, quelques "Guests" de qualité, Michel Portal, Stéphane Belmondo & la jeune chanteuse Cécile McLorin-Salvant.

La video du mois

Mimi FOX - When The Saints Go Marching In

Si comme moi vous gratouillez la guitare, avouez que c'est décourageant !

Mimi "Fast Fingers" FOX est une véritable virtuose de la guitare, mais pas seulement. C'est aussi une artiste au jeu plein de swing et de musicalité. Peu connue des amateurs de Jazz, elle est encensée par ses pairs.

"She plays with tremendous fire. She can do pretty much anything she wants on the guitar". Joe PASS

"Mimi was a revelation the first time I heard her play. It wasn't just her technique was amazing, it's that she sounded very original. I was just knocked out. Jim HALL

Elle a publié sept albums dont le superbe "Perpetually Hip".

Mimi-Fox---Perpetually-Hip.jpg

Ce n'est pas du Jazz, mais ...

Eloge de la simplicité

Le 2e mouvement "Andante" de la sonate pour piano n° 16 en Ut majeur,   K 545, de Wolfgang Amadeus MOZART.

Mozart.jpg

Cette Sonate est datée du 16 juin 1788 par Ludwig Von Köchel qui a publié le catalogue complet des œuvres de Mozart en 1862. Mozart a alors 32 ans et il lui reste à peine plus de trois ans à vivre. Il a composé en quelques années bien plus d’œuvres que certains autres musiciens n’en ont écrites pendant une longue vie. Je suis d’ailleurs convaincu que son décès prématuré est, au moins en partie, lié à cette prolixité. Il a transféré son être dans sa musique et elle l’a en quelque sorte tué.                    

Mozart a finalement peu pratiqué ce genre musical puisqu’il n’a composé que 18 sonates pour piano seul, en quatre périodes :

- Les sonates 1 à 6 en 1775

- Les sonates 7 à 9 en 1777

- Les sonates 10 à 15 entre 1781 et 1784, dont la N° 11, sans doute la plus connue dans son 3e mouvement « A la Turque »

- Enfin les sonates 15 à 18 composées en 1788 et 1789.

La sonate N° 16 est dite "Sonate facile" ou "Sonate pour débutants"Elle s’inscrit dans une période de créativité particulièrement faste. L’année précédente, Mozart a composé Don Giovanni et en cette année 1788, il compose, en quelques mois, les symphonies 39, 40 et 41.

La  sonate N° 16 a été écrite à des fins pédagogiques mais surtout à des fins commerciales. A cette époque, Mozart est couvert de dettes. Il compose donc régulièrement des œuvres simples dans leur structure et leur exécution dont il peut retirer les subsides qui lui font défaut. Ce qui est fascinant, c’est que dans l’apparente facilité, le génie parvient à s’exprimer. Ce qui pourrait n’être qu’une triste page alimentaire devient une véritable dentelle musicale, une source limpide dont jaillissent des notes pures.

Cette sonate est un piège musical. Un pianiste débutant peut l’apprendre au bout de quelques mois de pratique. Les professeurs de piano ne se privent d’ailleurs pas de l’enseigner à leurs jeunes élèves qui, après quelques heures de travail, peuvent la jouer sans fausse note. Ils ont alors l’illusion d’être devenus des pianistes mais ils ignorent qu’il leur faudra des années, et encore s’ils ont du talent, pour pouvoir véritablement l’interpréter. Sinon, ils continueront inlassablement à confondre le clavier de leur piano avec une machine à écrire ou un clavier d’ordinateur.

Contrairement à des œuvres plus complexes dans leur construction ou leur orchestration qui nécessitent de la part de l’auditeur, effort, concentration et culture musicale, cette musique s’adresse directement à notre cœur et à notre sensibilité. Il y a nécessairement une interactivité entre l’interprète et l’auditeur. Le premier ne peut donner qu’à condition que le second soit prêt à recevoir. Je ne cherche pas ici à dresser les louanges d’une musique qui ne serait qu’instinctive, mais je pense que la beauté d’une œuvre artistique n’est pas proportionnelle à sa difficulté. Difficulté d’écriture pour le compositeur, difficulté technique pour l’interprète ou difficulté d’écoute pour l’auditeur. La musique doit avant tout avoir une âme qui parle à celle de celui qui l’entend.

Parmi les innombrables versions de cette pièce, on trouve de tout, certaines sont trop brutales ou trop sages, d’autres trop lisses ou trop irrégulières, trop fades ou trop colorées, trop rapides ou trop lentes; bref des versions toujours trop quelque chose.

Deux interprétations me touchent plus particulièrement. On doit la première, pleine de nuances, à Daniel BARENBOIM. Quant à la deuxième, celle de Maria Joao PIRES, tout aussi nuancée et subtile, elle exprime en plus une extraordinaire sensibilité, c’est pourquoi elle a ma préférence.

L'écoute de l'andante de cette sonate n° 16 est un moment de bonheur absolu.

Mozart---Pires.jpg

« La simplicité n’est pas un but dans l’Art, mais on arrive à la simplicité, malgré soi, en s’approchant du sens réel des choses ».

Constantin Brancusi

« Les sonates de Mozart sont uniques. Elles sont trop faciles pour les enfants et trop difficiles pour les artistes ».

 Arthur Schnabel 

« Quand on a entendu du Mozart, le silence qui suit est encore du Mozart ».

Sacha Guitry

Livres

Miles de A à Z / Franck BERGEROT

Franck Bergerot, rédacteur en chef de Jazz Magazine, est l'un des meilleurs spécialistes de Miles Davis. Il avait déjà publié "Miles Davis, introduction à l'écoute du Jazz moderne", en 1996.

Il récidive aujourd'hui avec cet ouvrage original et passionnant où l'on retrouve Miles, bien sûr, mais aussi toutes les grandes figures musicales qui l'ont cotoyé. En plus, le choix de le présenter sous la forme d'un abécédaire permet une totale liberté de lecture.

Un seul regret, l'iconographie en noir et blanc.

Franck-Bergerot---Miles-de-A-a-Z.jpg

Cinéma

Les Fils du Vent

Les-Fils-du-Vent.jpg

Entre documentaire et fiction, ce film met en scène quatre des plus prestigieux guitaristes manouches, Tchavolo Schmitt, Angelo Debarre, Ninine Garcia & Moreno. En témoins pudiques, nous pénétrons dans leurs caravanes, leur musique et leur vie. Ce très joli film rappelle, dans l'esprit, le "Swing" de Tony Gatliff. J'ai eu la chance de cotoyer quelques fois les musiciens manouches et je vous assure que ce sont des gens formidables ! Alors, ne ratez pas ce film authentique.

Une photo, une histoire

15 avril 2010 - Islande - Thingvellir

Thingvellir est le lieu historique de rassemblement du parlement Islandais depuis l'an 930. C'est à cet endroit que les plaques tectoniques Américaines et Européennes se rencontrent. A l'époque, le parlement Islandais se réunissait pendant deux semaines au moment du solstice d'été. Chaque année, le "diseur de loi" récitait un tiers de la loi, devant tout le peuple Islandais réuni, pour la garder en mémoire puisque l'état libre Islandais était de tradition orale. En ce lieu étaient prise toutes les décisions importantes. Avec la chute de Gullfoss et les geysers de la vallée Haukadalur, Thingvellir forme le Cercle d'Or.

Retour à l'accueil