Couverture

Disques

Ibrahim MAALOUF / Wind

Ibrahim-Maalouf---Wind.jpg

 

Pour bien commencer l'année 2013, je vous propose ce très bel album. Je n'avais pas vraiment été convaincu par les trois premiers enregistrements du trompettiste Libanais Ibrahim MAALOUF, qui n'étaient pas assez "Jazz" à mon goût, mais là, j'avoue que j'ai été vraiment séduit.

Les esprits chagrins diront qu'il s'agit d'une pâle copie de la BO d'Ascenseur pour l'échafaud de Miles DAVIS. En réalité, Ibrahim MAALOUF qui s'est nourri de multiples influences, du classique au Jazz en passant par la musique traditionnelle, ne pouvait pas ignorer l'héritage de Miles. Il se l'est approprié pour construire sa propre musique, simple et envoutante. Il est entouré par la crème des musiciens New-Yorkais Mark Turner (ts), Franck Woeste (p), Larry Grenadier (b) & Clarence Penn (dm). Un très beau disque !

Ben SIDRAN / Don't Cry For No Hipster

Ben-Sidran.jpg

 

Nouvel album pour l'eclectique Ben SIDRAN. Pianiste, organiste, chanteur, compositeur, musicologue, producteur, écrivain & journaliste, il est un peu au Jazz ce que sont Paul AUSTER à la littérature et Woody ALLEN au cinéma. Un artiste unique et inclassable qui donne une autre et belle image de l'Amérique. Ben SIDRAN a plus de 30 albums à son actif et ce nouvel opus démontre qu'à près de 70 ans, il a encore des choses à dire et à faire entendre. Entre compositions originales et reprises, ce disque est un vrai régal. Une mention particulière au titre qui donne son nom à l'album (du Ben Sidran pur jus !) et à une exceptionnelle reprise du "Reflexions" de Thelonious Monk en duo piano / Sax Tenor (Mark Shim). J'ai eu la chance de voir Ben Sidran sur scène il y a quelques années, dans un club Parisien. Je garde le souvenir d'un moment rare.

Evan Christopher / The Remembering Song

Evan-Christopher---Remembering-Song.jpg

Il faut savoir regarder devant tout en n'oubliant pas ses racines. Tel pourrait être la devise de ce jeune clarinettiste. Il n'est pas originaire de la Nouvelle Orléans mais il en perpétue le style tout en y apportant une touche contemporaine. Epaulé par un épatant Bucky Pizzarelli à la guitare, il nous propose un Jazz intimiste, pétri de swing.

Edouard Ferlet / Think Bach

 

Edouard Ferlet

Quand on parle de Piano, de Jazz et de Bach, on pense immédiatement à Jacques Loussier. Il y a désormais Edouard Ferlet qui réinvente Bach dans un style résolument plus moderne que son illustre précécesseur. Ecoutez comment il transfigure le choral de la cantate "Jesus que ma joie demeure" ou le "Prélude en La Mineur" du clavier bien tempéré !

Télévision

Une chaine de TV qui diffuse exclusivement du Jazz, 24 h /24 et 7 jours / 7, çà existe !

Depuis le 18 septembre, DJAZZ TV s'est installé sur Canal Sat (canaux 191 et 593 pour la HD).

DJazz-TV.jpg

Une photo, une histoire

29 novembre 2008 - Chili - Punta Arenas

A l'aube de ce 29 novembre 2008, j'étais en train de lire "L'équipée Malaise", le roman de Jean Echenoz. J'en étais au passage ou le héros, embarque sur le "Boustrophédon" du capitaine Illinois pour rejoindre la Malaisie. Je laissais un instant ma lecture pour profiter d'un moment rare. En effet, ce n'est pas tous les jours que l'on a le privilège d'arriver en bateau dans la baie de Punta Arenas, à l'extrémité australe de la Patagonie. Dans la belle lumière du soleil levant, je le vis soudain au milieu de la baie. Le "Boustrophédon" était là, devant moi. Pas celui de Jean Echenoz bien sûr, mais le mien, celui que j'avais imaginé en lisant le roman.

A méditer

"Et voilà mon second coup de baguette magique : parmi les multiples dons que j'ai prodigués à Martin, j'ai eu la prudence de ne pas inclure le talent. Comme il eût été facile de faire de lui un artiste, un écrivain ; comme il a été difficile de ne pas lui permettre d'en devenir un, tout en lui conférant cette sensibilité aiguë que l'on associe généralement à l'individu créatif ; comme il a été cruel de ne pas lui permettre de trouver dans l'art - non pas une "échappatoire" (ce qui n'est rien d'autre qu'une cellule plus propre à un étage plus tranquille), mais un soulagement contre la démangeaison de vivre!"

Vladimir Nabokov - Avant-propos à L'Exploit
Retour à l'accueil