Disques

Joshua REDMAN / Walking Shadows

Si son père Dewey, lui-même grand saxophoniste décédé en 2006, était encore de ce monde, nul doute qu'il serait fier de ce nouvel album de son fils Joshua. Un quartet, et quel quartet ! (Joshua REDMAN au Tenor, Brad MEHLDAU au Piano, Larry GRENADIER à la Basse & Brian BLADE à la Batterie) + un ensemble orchestral de cordes arrangées par Dan COLEMAN, voila la recette de cet excellent disque de ballades. Douze morceaux choisis avec soin, deux originaux et dix reprises, parmi lesquelles "Lush Life" de Billy Strayhorn, "Stardust" d'Hoagy Carmichael, "Infant Eyes" de Wayne Shorter et "Let It Be" des Beatles. Ce dernier morceau est très révélateur du talent de Joshua Redman. En effet, le risque était grand d'en donner une version fade et banale (de la musique d'ascenseur en quelque sorte). En réalité, toute la subtilité de son Jeu et de son Son lui permettent, dès l'exposé du thème, puis ensuite dans l'improvisation, de véritablement recréer cette chanson. Comme il le dit lui-même "c'est l'album de la maturité".

Sortie du disque le 7 mai.

 

Festivals

Jim

 

Une programmation pléthorique, cette année encore à Marciac, avec en particulier : Virginie TEYCHENE & George BENSON le 28/07, Chucho VALDES le 29, Diana KRALL le 30, Kenny BARRON & Wynton MARSALIS le 31, Ahmad JAMAL le 03/08, Yaron HERMAN le 04, Paco DE LUCIA le 05, Joshua REDMAN le 08, Le Trio ROSENBERG & Goran BREGOVIC le 10.

A Vienne, on prend les mêmes, ou presque, avec en plus Ibrahim MAALOUF le 30/06, Johnny WINTER le 06/07, Don BYRON le 07, Santana le 11, Youn Sun NAH le 12.

Ce n'est pas tout à fait du Jazz, quoique ...

CEIBA

Ceiba-2--Copier-.jpg

Le Ceiba est un arbre sacré dans les rites Afro-Cubains. Le trio, et parfois quartet, Ceiba, plonge ses racines dans ces cultures et il nous propose sa musique, savante alchimie mélant l'Afrique, la Caraibe et le Jazz. Ceiba n'a pas encore enregistré d'album, il faut donc voir le groupe sur scène pour profiter de ce "carnet de voyages" plein de récits, d'images, d'émotions, d'anecdotes et de chansons. Marion BENOIT définit ainsi la musique de Ceiba : "Elle est un lien entre la tradition et la modernité, entre le Jazz et les rythmes ancestraux. C'est l'émanation de ce que sont les quatre musiciens du groupe, de ce qu'on leur a transmis et de ce qu'ils ont envie de donner". Les dates des spectacles de Ceiba sont disponibles sur le site :

http://trioceiba.e-monsite.com/

Les musiciens : Marion Benoit alias Ceiba (Chant et Percussions), Valérie Chane Tef (Piano), Jeremy Pagis (Contrebasse) & Franck Leymeregie (Batterie).

Bad News / Richie Havens - 1941 / 2013

Décidément, sale temps pour les héros de Woodstock. Après Alvin LEE en mars, Richie HAVENS est décédé d'une crise cardiaque, le 22 avril, à l'âge de 72 ans. Il avait eu l'honneur d'ouvrir le festival, un peu par hasard d'ailleurs, les autres artistes étant bloqués dans les gigantesques embouteillages empéchant l'accès au site. Doté d'une voix très singulière et d'un charisme qui lui permettait de séduire des foules entières, seul avec sa guitare, il s'était toujours tenu à l'écard des sirènes du Show Business. Il disait "Je chante des chansons qui m'émeuvent réellement, voila tout ce qui importe pour moi".
Sometimes, I feel like a motherless child !
 
 

 

Une photo, une histoire

Cap-Horn---01-12-2008.JPG

Chili - Cap Horn - 1er décembre 2008

Un petit matin de décembre, le ciel est bas et gris, il pleut, la mer est agitée, la visibilité quasi nulle. Pas vraiment des conditions idéales pour passer le Cap Horn. Et puis, une éclaircie fugace et le voici devant nous, ce cap mythique qui fait tant réver et souffrir les marins. Vision fugitive du bout du bout du monde.

 

A méditer

Discours prononcé le 14/01/1879, devant le Congrès des Etats Unis,

par le Chef Joseph de la tribu des Nez Percés

Chief-Joseph.jpg

J'ai serré la main à beaucoup d'amis, mais il y a des choses que je veux savoir et que pas un ne semble capable d'expliquer. Je ne peux pas comprendre comment le gouvernement qui envoie un homme combattre, comme il le fit avec le général Miles, peut ensuite rompre ses promesses. Un tel gouvernement a quelque chose de mauvais en lui... Je ne comprends pas pourquoi rien n'est fait pour mon peuple. J'ai entendu discours après discours mais rien n'est fait. Les bonnes paroles ne servent à rien s'il n'en sort quelque chose.. Les paroles ne me rendent pas mes morts. Elles ne me rendent pas mon pays envahi aujourd'hui par l'homme blanc. Elles ne protègent pas la tombe de mon père. Elles ne me rendent pas mes chevaux et mon bétail.

Les bonnes paroles ne me rendent pas mes enfants. Les bonnes paroles ne changeront rien à la promesse de votre chef de guerre le général Miles. Les bonnes paroles ne donnent pas bonne santé à mon peuple, et ne les empêchent pas de mourir. Les bonnes paroles ne donneront pas à mom peuple un lieu où ils puissent vivre en paix et prendre soin d'eux-mêmes.

Je suis fatigué des discours qui ne débouchent sur rien. J'ai le cœur malade quand je me rappelle toutes les belles paroles et les promesses non tenues. Il y a eu trop de paroles venant d'hommes qui n'avaient pas droit à la parole. Trop de mauvaises interprétations ont été faites. Trop souvent les hommes blancs se sont mépris sur les Indiens.

Si l'homme blanc veut vivre en paix avec l'Indien, il peut vivre en paix. Il n'est pas nécessaire de se quereller. Traitez tous les hommes pareillement. Donnez leurs à tous une chance égale de vivre et de croître. Vous pouvez aussi bien attendre des rivières qu'elles coulent à l'envers, qu'exiger de n'importe quel homme libre qu'il soit content d'être enfermé et que la liberté d'aller où bon lui semble lui soit refusée. Si vous attachez un cheval à un piquet, vous attendez-vous à ce qu'il grossisse ? Si vous parquez un Indien dans un coin de terre et que vous l'obligez à rester, il n'y sera pas content et il ne croîtra ni ne prospèrera.

 J'ai demandé à certains grands chefs Blancs d'où ils tenaient le droit de dire à l'Indien qu'il resterait dans un endroit alors qu'il voit les hommes blancs aller où ils veulent. Ils ne peuvent me répondre. Ce que je demande au gouvernement, c'est d'être traité comme les autres hommes sont traités. Si je ne peux pas aller dans mon propre foyer, donnez-moi un foyer où mon peuple ne mourra pas si vite.

Retour à l'accueil