Concert

Susie ARIOLI - Le Puy de la Lune - 14/02/2013

 

P1070838 - 2

Quelle divine surprise de retrouver Susie Arioli dans cette salle minuscule (45 places). Mais surtout, quel plaisir de pouvoir écouter cette formidable chanteuse dans une atmosphère aussi intimiste et chaleureuse. Etre au plus près des artistes, c'est un vrai bonheur ! Susie, qui chante bien sûr, mais joue aussi de la caisse claire, est accompagné par son complice de toujours, l'excellent guitariste et arrangeur Jordan Officer, le saxophoniste Cameron Wallis, le contrebassiste Bill Gossage et le batteur Tony Albino. Susie Arioli est née à Toronto en 1963. Au milieu des années 90, elle fonde le Susie Arioli Swing Band avec Jordan Officer. Leur premier album "It's Wonderful" les propulse au rang de vedettes, au Quebec. Six albums et la reconnaissance internationale suivent, dont le dernier "All The Way". Les titres de ce nouvel opus sont très largement repris dans ce spectacle ainsi que des morceaux des précédents albums. Les moments forts du spectacle : le "Je Bois" de Boris Vian, très intériorisé, "Here's That Rainy Day", la superbe ballade de Jimmy Van Heusen et "Honeysuckle Rose" qui nous offre une véritable leçon de Swing. La petite cave voutée du Puy de la Lune permet une véritable connivence entre le public et les artistes qui peuvent, et c'est bien rare, jouer presque sans amplification. La voix chaude et suave de Susie Arioli, particulièrement à l'aise dans les graves, ainsi que les superbes chorus de Jordan Officer nous ont ravis.

Une bien belle soirée !

P1070840--Copier-.JPG

Parmi les titres interprétés : Here's That Rainy Day - Time After Time - When Your Lover Has Gone - Forgetful - Je Bois - Here's To The Losers - I Fall In Love Too Easily - Pennies From Heaven - Un jour de Différence - Jordan's Boogie - Husbands And Wives - All The Way - Honeysuckle Rose - Beyong The Sea - Nuages - The Big Hurt

Jazznicknames---Arioli--Copier-.jpg

Pour découvrir Susie ARIOLI, je conseille particulièrement les albums "Night Lights" et "Live At Le Festival de Jazz de Montreal" (CD + DVD).

Disques

Le disque introuvable - Father & Son / Beginnings

Paul & Joshua Meader

Même en voyage, le Jazz n'est jamais loin !

Le 12 janvier dernier, au hasard d'une ballade dans "The Rocks", le quartier historique de Sydney, une rencontre inattendue, celle d'un duo de guitaristes de Jazz, jouant sur une petite place.

D'ordinaire, je prête une oreille distraite aux musiciens de rue dont la bonne volonté prime généralement sur les qualités artistiques mais là, j'ai immédiatement été séduit par ces deux artistes. le père, Paul Meader assure la rythmique et accompagne son fils Joshua, soliste âgé de 16 ans. Celui-ci fait preuve d'une maturité étonnante, alliant virtuosité et swing.

J'ai donc passé un long moment à les écouter interpréter des standards et pas des plus faciles ("So What" de Miles Davis ou "My Little Suede Shoes" de Charlie Parker, par exemple).

 Bien entendu, j'ai acheté leur disque et j'aimerais vous le conseiller mais je crains qu'il ne soit introuvable !

Father---Son.JPG

Paul & Joshua Meader - Sydney 12/01/2013

Autre rencontre éphémère et plus anecdotique celle-là mais tout de même réjouissante, celle d'un orchestre de style New Orléans dans la petite ville "Art Déco" de Napier, en Nouvelle-Zélande. Ces cinq "Seniors" prenaient visiblement un grand plaisir à jouer ensemble et à faire partager leur passion. N'est ce pas l'essentiel !

The-Twin-City-Stompers-copie-1.JPG    

      The Twin City Stompers - Napier 20/01/2013

Presse

Jazz Magazine - Mars 2013

Jazz Magazine de mars consacre sa une à la chanteuse Youn Sun Nah à l'occasion de la sortie, le 12 mars prochain, de son nouvel Album "Lento".

En pages intérieures, une longue interview de la chanteuse Sud-Coréenne par Philppe VINCENT.

A lire absolument, pour mieux connaître "La chanteuse Coréenne made in France" comme elle se définit elle-même.

Youn Sun Nah - Lento 3 (Copier)

Peinture

Didier AVRIL - Un artiste singulier

Didier-Avril-2--Copier-.jpg

Les chemins de la création sont impénétrables. Plus exactement, qu'est ce qui fait que l'artiste a un jour L'IDEE, cette évidence enfouie au plus profond de son être et qui émerge soudain comme une nécessité enfin révélée. On ne peut s'empêcher de se poser la question à propos de l'oeuvre de Didier AVRIL. Son concept est le suivant : photographier les paperboards qui trainent, en fin de réunion, dans les grandes entreprises. Les travailler, les combiner avec d'autres sources pour en faire ces oeuvres absolument étonnantes.

Voici ce qu'il en dit : "Je cherche à synchroniser ensemble, le mieux possible, des mots et des signes photographiés sur des papiers boards de salles de réunions d’entreprises. Je cherche aussi à synchroniser cet univers de signes avec d’autres (des graffitis, des oeuvres de peintres connus, des enluminures…), à l’image de la synchronisation croissante des modes de pensée réalisée par l’entreprise. Je cherche à introduire du jeu dans cette synchronisation."

       Didier-Avril-1--Copier-.jpg        

 Pour découvrir Didier AVRIL, rendez-vous sur sa page Facebook ou, mieux encore si vous passez par Paris, allez admirer ses créations à la Galerie JAMAULT - 19, Rue des Blancs Manteaux (4e) et à L'Art en Direct - 24, Rue Richelieu (1er).   

A lire

Boris CYRULNIK / Sauve-toi, la vie t'appelle (Editions Odile Jacob)

Boris Cyrulnik

"Lors de ma première naissance, je n'étais pas là. Mon corps est venu au monde le 26 juillet 1937 à Bordeaux. On me l'a dit. Je suis bien obligé d'y croire puisque je n'en ai aucun souvenir.

Ma seconde naissance, elle, est en pleine mémoire. Une nuit, j'ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née cette nuit-là. "

Ainsi debute le nouveau livre de Boris Cyrulnik. Plus que de simples mémoires, il s'agit d'un formidable récit de vie dans lequel l'auteur nous fait partager son incroyable destin. Tout l'art de Boris Cyrulnik réside dans sa faculté à mêler intimement les souvenirs, objectivés ou reconstruits, avec sa science de l'humain. Cette distanciation donne une véritable profondeur à ce qui ne pourrait être qu'un récit autobiographique de plus.

Même si nos propres destins sont pour la plupart bien plus ordinaires, chacun s'y reconnaîtra pourtant et y trouvera des clefs pour mieux se comprendre et, surtout, des raisons d'espérer.

A lire absolument !

Une photo, une histoire

Sydney Opera House - 11/01/2013

L'Opera House de Sydney est certainement la construction contemporaine la plus connue d'Australie. Il est l'oeuvre de l'architecte Danois Joern Utzon et a été inauguré le 20/10/1973.     Il est situé à Bennelong Point, près du Harbour Bridge et de Circular Quay. Sa structure est constituée de deux séries de trois grands coquillages. A l'intérieur, cinq salles de spectacle dont la grande salle de concert (2679 places). Les spécialistes considèrent qu'il s'agit d'une réalisation majeure de l'architecture du XXe siècle.

A méditer

Acommodé avec un regard et un sourire appropriés, le silence peut donner d'excellents résultats.

Jean ECHENOZ

Retour à l'accueil